hotels-ng

Le site de réservations Hotels.ng lève 1.2 million $ pour se développer

Dans le monde des Startups Internet Africaines, il s’agit évidemment de l’une des transactions financières les plus commentées de cette année 2015 : Hotels.ng a réussi à attirer et sécuriser un investissement bipartite des sociétés de capital-risque Omidyar Network, et EchoVC, dans le cadre de la “ronde de financement A”.

Cette association d’investisseurs est très intéressante du fait de leurs différents profils. Omidyar Network s’est jusqu’alors positionné sur des projets à impact social. A contrario l’activité de EchoVC était quasi inexistante, aussi Hotels.ng serait l’un de leurs premiers investissements majeurs.

Ces investissements lors de la “ronde de financement A” témoignent du fort potentiel que voient ces 2 société de capital-risque de braver les hauts niveaux de risques qu’on retrouve chez une entreprise aussi jeune. En effet il peut paraitre loin, le temps où Hotels.ng n’était qu’un simple profil de Startup sur la plateforme VC4Africa.

Cependant en a peine 3 ans, Hotels.ng est devenu l’une des plateformes africaines de réservation les plus visitées avec plus de 7000 hotels dans 21 états du Nigeria, enregistrant plus d’un million de requêtes dans sa base de données. Les rapports financiers du site confirmant les bénéfices, une expansion vers le Ghana et plus tard les pays francophones est assurément dans la vision de l’entreprise.

Hotels.ng avait reçu un investissement de base de 225 000 $ par Spark, un conglomérat d’accélérateur de Startup basé a Lagos et lancé il y a 2 ans par le fondateur de IrokoTv. Dans un récent communiqué de presse, Mark Essien le président fondateur disait a propos des possibilités offertes par le récent investissement “Nous plongeons dans un territoire relativement inconnu”.

Mark Essien est plutôt bien connu et apprécié dans l’écosystème technologique Nigerian, il a monté graduellement les échelons pour aujourd’hui faire partie du club des super startup africaines. L’une des clés du succès de Hotels.ng est indéniablement liée au background technique de Mark Essien ce qui a permis a Hotels.ng de rester attractif et fonctionner avec des ressources relativement inférieures à celles de ses rivaux officieux a savoir Jovago (une venture de Rocket Internet) ou Wakanow qui au fil du temps incorpore des réservations dans ses offres de voyage.

Des événements financiers de 2014 ont été dominés par les ventures habituels: Konga, Jumia et Iroko qui recevaient plus d’argent pour augmenter leur part des marchés en pleine expansion. En 2015 on constate de nouveaux financement pour les entreprises relativement jeunes comme ACE, Bitpesa, Bites et Receiptful.

Après la récente levée de fond de 200 000 € du site de petites annonces Kerawa, cette  levée de fond est une bonne nouvelle car les investisseurs sur le continent et à l’étranger commencent à changer la base de leur évaluation des technologies Internet et des entreprises africaines.